Jenfi Home-Studio

 

OBERHEIM Matrix-6

Analog 6 Voices Synthesizer

OBERHEIM Matrix-6

L'Oberheim Matrix-6 est un grand classique des analogiques MIDI à commande numérique. Il a son grain bien à lui. On ne peut pas le confondre avec le Roland JX8P, le JUNO-106, ou le Korg POLY-61M. Ce n'est pas seulement un tisserand (nappes et tapis); il sait faire de la dentelle grâce à la modulation matricielle et une FM simplifiée. Il fait de l'OB-STRINGS ou de OB-BRASS très bien, sans rougir face à ses grands frères. Il peut faire des sons très simples comme un SYNT.BASS, WHISTLE, ou CLAVINET.

Le clavier du Matrix-6 est de 5 octaves avec aftertouch de canal et velocité d'enfoncement et de relâchement. Il est en toucher "léger". Il y a deux molettes sous la forme de levier que l'on bascule en avant ou en arrière. A gauche se trouve celle de modulation. Et à droite celle du pitch. Pour la molette de modulation à deux axes dont on peut affecter le CC que l'on veut : un coté "Modulation" et l'autre "Breathcontrol" par exemple. Il y a une entrée pour pédale "Sustain". Il ya deux sorties audio mono, dont une ne sert qu'en cas de split du clavier. Outre le classique trio MIDI In-Out-Thru, il y a une entrée et une sortie CASSETTE pour sauvegarder ou charger la mémoire sur ou depuis une K7 audio (et oui, on faisait comme ça à l'époque !)

Chacune de ses 6 voix a une paire d'oscillateurs analogiques commandés numériquement (DCO : Digital Controlled Oscillator, VCO : Voltage Controlled Oscillator), un filtre passe bas 4 pôles (24 dB/oct), 2 VCA, 3 générateurs d'enveloppe, 2 LFO et 2 générateurs de rampe pouvant piloter ce que l'on veut grâce à la matrice de modulation. Les possibilités offerte par la programmation sont vastes, mais elle peut être très pénible par l'absence de boutons et autres potentiomètres remplacés par de simple poussoirs à membranes. Des éditeurs logiciels tels que Unisyn, Sound Quest ou SoundDiver rendent l'édition graphique possible et facilite la programmation du Matrix-6. Le mode "unisson" permet d'avoir 12 oscillateurs pour une seule note, ce qui donne des sons puissants pour les instruments solo. Il n'y a pas de module multi-effets dans le Matrix-6.

Les String du Matrix-6 sont magnifiques (aériens, façon Depeche Mode). Il est très puissant pour des sons très synthétiques. La matrice de modulation conjuguée aux enveloppes permet de faire des sons très évolutifs ou du type mini séquence. L'aftertouch est généralement mappé sur les filtres, et c'est un régal d'"ouvrir" un son par augmentation de la pression sur le clavier. Et cela est très intéressant sur les sons Brass. Les basses ne sont pas très pêchus car les enveloppes ne sont pas assez rapides.

Il existe une version rack: le Matrix-6R aux caractéristiques identiques. La version rack Matrix-1000 dispose de 1000 programmes répartis en 800 presets et 200 programmes (programmables). J'ai la moitié d'un Matrix-12 ;-). L'Oberheim Matrix-6 a été utilisé par Orbital, Apollo 440, Philip Glass, The Grid, Future Sound of London, Astral Projection, The Shamen, Mouse on Mars, Tangerine Dream, Cirrus...

Le principe de la synthèse soustractive consiste à filtrer des signaux riches en harmoniques. Simple à mettre en oeuvre et économique, la synthèse soustractive s'est naturellement imposée sur les premiers synthétiseurs, dès les années soixantes. La synthèse soustractive peut prendre une autre source que le classique oscillateur délivrant des formes d'ondes périodiques simples, que celui-ci soit analogique ou numérique. A partir de la fin des années quatre-vingts, nombre de synthétiseurs soustractifs ont utilisé des échantillons numériques comme source de synthèse. Il peut s'agir d'échantillons d'instruments acoustiques ou électriques, pris séparément (piano, basse, orgue...) ou enregistrés ensembles (section de cuivres, de cordes...), mais également de voix ou de bruits divers. L'efficacité d'un filtre est fonction de sa pente, encore appelée "rolloff" ou "slope", exprimée en décibels par octave (dB/octave) ou en pôle. Le terme "pôle" fait référence au schéma typique d'un filtre ayant une pente de 6 dB/octave. Ainsi, on trouve des filtres 1 pôle, 2 pôles (12 dB/octave), 3 pôles (18 dB/octave) et 4 pôles (24 dB/octave). Additionner les pôles revient à placer des filtres identiques en série. On attribut à Robert Moog l'idée de mettre en série quatre filtres passe-bas, schéma désigné sous le terme de cascade de Moog. Sur un synthétiseur soustractif, deux paramètres principaux permettent d'ajuster l'effet de filtrage : la fréquence de coupure qui est la fréquence à partir de laquelle le filtre va entrer en action, et la résonance (disponible sur certains instruments), qui permet de faire entrer le filtre en auto-oscillation. Celui-ci se comporte alors comme un oscillateur. Il est également possible de modifier l'évolution temporelle de l'effet en adjoignant au filtre une enveloppe d'amplitude.

La synthèse par modulation de fréquence a été mise au point au début des années soixante-dix par l'américain John Chowning à l'université de Stanford aux Etats-Unis. Naturellement liée aux technologies numériques, seules capables de fournir la précision nécessaire, la synthèse FM utilise un principe de modulation analogue à celui que l'on utilise en radiotransmission : on fait varier la fréquence d'une onde périodique, la porteuse, en fonction de l'amplitude d'une autre onde, la moduleuse. Malgré la simplicité théorique du système et le peu de calculs nécessaires à l'obtention d'un signal, programmer un son par synthèse FM demeure toutefois une tâche délicate car l'intuition n'est pas de mise : une légère modification d'un seul paramètre peut modifier radicalement la sonorité finale, ce qui n'est pas le cas pour d'autres procédés de synthèse.

L'expression en temps réel ! Moduler signifie intervenir sur certains paramètres du son, soit de manière interactive, de la même manière qu'un instrumentiste avec la vélocité, la pression, le Pitch bend, le Breath Controller ou n'importe quel contrôle MIDI, soit au moyen d'un effet prédéfini : enveloppe, LFO… La modulation matricielle est en fait, comme avec la synthèse vectorielle, plus un système de contrôle du son et permet de modifier ou de créer l'allure du timbre final par des processus électroniques. A l'instar des synthétiseurs modulaires, composés de divers modules connectables entre eux, la modulation matricielle permet de créer des connexions variées entre les modules du synthé (LFO, enveloppes, etc.). Il s'agit en fait d'une méthode extrèmement flexible de contrôle du son, permettant d'assigner la plupart des contrôleurs de l'instrument (clavier, molettes, enveloppes...) à des paramètres sensibles (filtre, LFO, amplificateur...). Sur les anciens modulaires, tel le Moog 55, il fallait brancher ("patcher") physiquement avec des câbles entre les modules ou insérer des fiches sur une matrice : jonction en X et Y (souces en lignes, destinations en colonnes) comme sur le EMS VCS3; d'où le nom de "matricielle". Sur les machines modernes sont déjà prépatchés la molette au LFO et le Bender au Pitch (hauteur de la note). Aujourd'hui, l'affectation des modules entre eux s'effectue par logiciel. Les synthétiseurs intégrant la modulation matricielle offrent généralement une souplesse d'utilisation et une palette de possibilités créatives très étendues.



Caractéristiques techniques

Date de commercialisationJanvier 1986
Type de synthèseAnalogique soustractive, FM
RésolutionN/A
MémoireN/A
Clavier61
Expression MIDIVélocité d'attaque ET de relâchement,
After Touch (canal),
Breath Control,
Portamento
Programmes, Timbres, Singles, Voices (presets/progr.)100 programmes
Combis, Patches, Performances, Multi (presets/progr.)50 programmes (split)
Afficheur1 ligne : 16 caractères fluorescents
Polyphonie6 voix
Nombre d'oscillateurs/générateurs12 oscillateurs (DCO)
Multitimbral1 canal par côté de split
Sons de batterieNon
Effets La modulation matricielle : 20 sources, 32 destinations
SéquenceurNon
Stockage externeK7 audio, SysEx
MIDIIN, OUT, THRU
Sorties audioMono, 2 en split
OptionsPédale Sustain, Pédale Expression
Compatibilité des programmesAvec les SysEx du MATRIX-6R et du MATRIX-1000

Voir quelques trucs et astuces de l'Oberheim Matrix-6…

Le SPLIT (partage du clavier)

Le Matrix-6 dispose de la fonction "SPLIT" du clavier, c'est à dire du partage de celui-ci en deux zones pour lesquelles on assigne deux programmes différents (patch). Ainsi on peut jouer deux 2 sons différents à la fois ou en même temps sur le clavier ou par un séquenceur. Le sons de la partie gauche du clavier s'appelle LOWER, et celui de la partie droite UPPER. Le point de séparation est bien évidemment programmable. Il est également possible de superposer les deux sons, et leur affecter des canaux MIDI différents.

Pour activer la fonction SPLIT, appuyez sur la touche grise [SPLIT] à droite de l'afficheur. Le voyant SPLIT SELECT doit s'allumer. Pour éditer un SPLIT, appuyez une nouvelle fois sur la touche [SPLIT], Le voyant SPLIT EDIT doit s'allumer.

02  RAPACE  20 07

Il faut affecter des voix (des oscillateurs) à chaque zone. Cette affectation a quatre possibilités:

• 2/4 : polyphonie de 2 notes à gauche et 4 notes à droite,
• 4/2 : polyphonie de 4 notes à gauche et 2 notes à droite,
• 6/0 : polyphonie de 6 notes à gauche et aucune note à droite,
• 0/6 : polyphonie de aucune note à gauche et 6 notes à droite,

On peut enregistrer 50 mémoires de combinaisons de SPLIT. Pour cela, il faut appuyer et maintenir la touche [STORE] enfoncée et taper les deux chiffres correspondant au numéro de mémoire dans laquelle on veut enregistrer le SPLIT.

Recalibration des oscillateurs

La technologie analogique du Matrix-6 a son charme et ses inconvénients. Les oscillateurs se désaccordent, même lorsque leur commande est numérique par DCO. Lorsque les oscillateurs du Matrix-6 sont désaccordés (effet detune, flange et autre vibrato), il faut alors les réaccorder. Il existe une fonction pour faire ça :

• appuyez sur la touche orange [MASTER]. Appuyez sur la touche [PARAMETER] sous l'écran,
• sélectionnez le paramètre 52 en tapant "5" puis "2" sur le pavé numérique.

Sur l'afficheur apparaît :

52  CALIBRATE

• appuyez sur la touche grise [VALUE] sous l'afficheur.

Sur l'afficheur apparaît :

READY  ?

Exécutez la fonction en appuyant sur [YES] située sous le pavé numérique. L'afficheur inscrit alors "CALIBRATING".

CALIBRATING

Touchez à rien pendant ce temps là…

C'est fini lorsqu'il y a d'affiché à nouveau "52 CALIBRATE". Vous pouvez retourner en mode de jeu en appuyant sur la touche bleue [PATCH].

Le Matrix-6 utilise la même technologie qu'Oberheim a mis en œuvre dans l'Xpander et le Matrix-12.

Sortie audio LEFT et RIGHT stéréo ?

Dans la section MASTER EDIT, le paramètre "56 STEREO" détermine si les sorties audio à l'arrière sont stéréo ou mono.

Lorsque l'afficheur indique "STEREO OFF", le son sort sur le jack de gauche marqué "MONO/LEFT" seulement.
Lorsque l'afficheur indique "STEREO ON", le son sort en stéréo, mais en mode SPLIT seulement.

Pour changer le mode STEREO, appuyez sur la touche orange [MASTER], puis sur la première touche grise sous l'afficheur correspondant à [PARAMETER], ensuite tapez "5" puis "6" sur le clavier numérique. Après, appuyez sur la quatrième touche grise sous l'afficheur correspondant à [VALUE] et enfoncez la touche [NO/OFF] ou [YES/ON] du clavier numérique pour changer la valeur.

Attention: C'est bien entendu une pseudo stéréo !!!

crayon Le mode SPLIT "0/6" ou "6/0" est utile lorsqu'on partage le clavier et que l'on souhaite utiliser un générateur de sons externe. Ainsi, on bénéficie toujours de "toute la polyphonie" du Matrix-6 pour jouer de ses sons. L'autre partie du split à zéro peut être jouée par un expandeur ou un autre synthétiseur.

Voir le diagramme de programmation du Matrix-6 pdf (7 Ko)
Voir la feuille de programmation du Matrix-6 pdf (12 Ko)

Voir le Manuel utilisateur du Matrix-6 pdf (20,5 Mo) FR

Voir la procédure de tests et reset du Matrix-6.

crayon Pour les amoureux des surfaces tactiles, afin de faire varier en temps réel la fréquence de coupure du filtre ou la courbe des enveloppes par exemple, il existe une plaïade de surfaces de contrôle du genre PC1600 de Peavey ou Control Freak de Kenton ou Phat-Boy de Keyfax ou Surface One de Midiman.
MacTalk Mais si j'avais à choisir, je prendrais l' Access Matrix Programmer, son "look" est superbe et bien dans le style Oberheim Matrix… De plus, cette surface de contrôle est dédiée, ce qui évite de la paramétrer.


MacTalk Il y a quelques années, je surveillais les prix d'occasion du contrôleur Access Matrix Programmer pour piloter mon Oberheim Matrix-6. Malheureusement le prix n'a cessé de grimper proportionnellement à la rareté de l'engin. En 2014, j'ai découvert STEREOPING. C'est une société allemande qui développe des petits modules électroniques pour l'audio. Elle a créé un contrôleurs MIDI en kit programmé spécifiquement pour certains synthés non pilotable par les CC (Continuous Controller) mais par SysEx (System Exclusive) : le Synth Controller. Ce dernier a des versions différentes de firmware (microprogramme de contrôle) pour Waldorf Microwave, Microwave 2, Blofeld, MicroQ, Pulse, Oberheim Matrix 6/6R/1000, roland Alpha Juno 1/2, MKS-50, JX-8P, Korg DW8000, Kawai K3/K3m, K1, Yamaha TX81Z, Alesis Micron, Miniak,DSI Evolver, Peavey Spectrum Synth… En 2015 j'ai acquis un Behringer BCR2000, et je l'ai programmé pour piloter les principaux paramètres du Matrix-6 : DCO, VCF, VCA, LFO, enveloppes, filtres, etc. Fin 2016, sur le site AudioFanzine j'ai découvert le Matrix Ctrlr dans un sujet du forum créé en décembre 2013 !!! est un kit électronique (DIY) vendu sur le site Alpes Machines. C'est à vous souder tous le composants et assembler le tout. Un bel “overlay” est fourni pour la façade. Malheureusement, début 2017 ce contrôleur n'est pas encore tout à fait au point… carton rouge

MacTalk Le Matrix Ctrlr (PCB V1.2 et firmware 0.97* et 0.98*) n'est pas pleinement compatible avec “mon” Oberheim Matrix-6 (firmware 2.13 ou 2.14). Son développeur invoque des différences avec le Matrix-1000 avec lequel il a effectué ses développements et mises au point….
/!\ En l'état (PCB V1.2 et firmware 0.97* et 0.98*), je déconseille donc cette version du kit aux possesseurs et utilisateurs du Matrix-6.


Présenté par Jenfi Home.
Copyright © 2001-2017 Jean-Philippe Mamosa.
Toutes les photographies, sons, programmes, marques déposées et les logos sont propriétés de leurs détenteurs respectifs.
Page modifiée il y a 5 mois, un dimanche à 14h53mn.