Jenfi Home-Studio

 

Le mixage ITB avec Outboard

Utiliser des périphériques externes

Rack d'effets J'ai longtemps réalisé mes mixages "hardwares", de séquences enregistrées en MIDI sur ordinateur, avec une console et des multi-effets externes et un enregistreur stéréo (lecteur K7, puis enregistreur CD audio). Malgré l'apparition de l'enregistrement audio "facile" sur ordinateur au début des années 2000, j'ai continué ma méthode de mix "OTB" (Out The Box). C'est sans doute un héritage de ma vie antérieure de sondier (pour le groupe Orion) et de mes débuts en MAO en MIDI dans les années 90. Dernièrement, j'ai travaillé sur des mix de vieux enregistrements datant de 1980 faits sur un 24 pistes analogiques ("Reel-to-Reel"). Ceux-ci ont été bien entendu numérisés pour être mixés avec les méthodes d'aujourd'hui. J'ai donc réalisé des mixages "ITB" ( In The Box) avec Pro Tools et son ensemble ("bundle") de plugins d'effets divers et variés "DigiRack™ plugins", le pendant des VST pour Pro Tools mais en format RTAS/AAX pour ceux qui ne connaissent pas. Je n'ai pas été convaincu par la sonorité (qualité) de certains de ces effets sous forme logicielle (plugins), surtout le rendu des effets de spacialisation (reverb et delay). Affaire de goût, effet psychologique ou autosuggestion?… La reverb est l'un des effets le plus consommateur en puissance processeur pour être vraiment réaliste. Une bonne reverb permet de recréer un espace, un volume — voire le timbre des matériaux réféchissants — qui doit être crédible pour que l'illusion soit réussi. Connaissant mieux ma M2000, MPX1, SRV-3030 et DP/2, j'étais un peu perdu avec mes plugins. J'ai passé beaucoup de temps à les découvrir avant de les utiliser. Suite à cette expérience, j'ai remanié mon home-studio afin de pouvoir utiliser mes "Outboard" (périphériques externes) dans ma STAN. Et même si je n'ai pas une interface RME, des DSP UAD, Reverb TC 4000, PCM91 et pourquoi pas DS1 Weiss et autre Avalon VT-437, cette configuration me plaît mieux. Encore l'autosuggestion diront certains…

Si vous voulez vous lancer dans le “mixage dans l'ordinateur” (ITB) avec vos effets externes ("Outboard"), en fonction de vos équipements et des potentialités d'entrées-sorties, il faudra bien réfléchir aux chemins à faire emprunter aux signaux (routage matériel) et à la configuration de votre interface audio (routage logiciel). Les départs AUX ou bien les INSERT pourront alors être traités "OTB" (Out The Box).

mix itb avec outboard

Le départ "Envoi" de la tranche du séquenceur pourra être un AUX (mono ou stéréo) avec retour sur un fader assigné sur les généraux. Un départ en INSERT sera également réalisable pour un traitement dynamique : EQ, COMP, De-esser, Enhancer, etc.

Différentes solutions possibles

1 ) Si votre périphérique d'effet dispose d'entrées-sorties S/PDIF tout comme votre carte son, vous resterez dans le monde numérique sans faire de conversion :

STAN Envoi > Carte son S/PDIF-Out > Effet S/PDIF-In > Effet S/PDIF-Out > Carte son S/PDIF-In > STAN Retour

Il faut que la gestion des ports S/PDIF de votre carte son permette d'y router un signal autre que celui des entrées et sorties principales ("MAIN").

2 ) Si vous avez plusieurs périphériques (de 1 à n) dotés d'une interface AES/EBU ou S/PDIF et voulez rester en numérique de bout en bout, voici un autre trajet possible :

STAN Envoi > Carte son ADAT TOSlink-Out > Convertisseur ADAT TOSlink-In > Convertisseur ADAT DIG-Out(1~8) > Effet(1~n) DIG-In(1~8) > Effet(1~n) DIG-Out > Convertisseur ADAT DIG-In(1~8) > Convertisseur ADAT TOSlink-Out > Carte son ADAT TOSlink-In > STAN Retour

Dans ce cas, il faut une carte son avec interface ADAT® et un convertisseur de format numérique, comme le Mutec MC-4 (ADAT-AES/EBU-S/PDIF). La fonction SRC (Sampling Rate Converter) peut être utilisée si les périphériques d'effets ne "tournent" par à la même fréquence d'échantillonnage que la STAN. Un patchbay numérique peut aussi être inséré dans cette chaîne (Digital Router).

3 ) Sinon, n'en déplaise aux puristes, vous allez faire de la multi-conversion, tant pis. Si vous avez suffisamment d'entrées et sorties analogiques sur votre carte son tout ira bien. Si vous avez "n" multi-effets à brancher, ça pourra se faire comme ça :

STAN Envoi > Carte son Ana-Out(1~n) > Effet(1~n) Ana-In > Effet(1~n) Ana-Out > Carte son Ana-In(1~n) > STAN Retour

Si vous avez juste une paire Input et Output, tout n'est pas perdu si votre interface dispose de l'ADAT®. Sinon, il faudra faire chauffer votre carte bleu pour acheter une interface audio appropriée… Voici le parcours de l'audio pour sortir de votre STAN, passer dans l'un des "n" effets, et retourner dans l'ordinateur via l'interface ADAT et la carte son :

STAN Envoi > Carte son ADAT TOSlink-Out > Preampli avec ADAT TOSlink-In > Preampli avec ADAT Ana-Out(1~8) > Effet(1~n) Ana-In > Effet(1~n) Ana-Out > Preampli ADAT Ana-In(1~8) > Preampli ADAT TOSlink-Out > Carte son ADAT TOSlink-In > STAN Retour

4 ) Si vous voulez de la souplesse dans le routage de vos effets externes, utilisez un patchbay en amont et aval de votre interface ADAT et de vos périphériques :

STAN Envoi > Carte son ADAT TOSlink-Out > Preampli avec ADAT TOSlink-In > Preampli avec ADAT Ana-Out(1~8) > PatchBay Rear-Upper(1~8) > PatchBay Rear-Lower(1~8) > Effet(1~n) Ana-In > Effet(1~n) Ana-Out > PatchBay Rear-Upper(9~16) > PatchBay Rear-Lower(9~16) > Preampli ADAT Ana-In(1~8) > Preampli ADAT TOSlink-Out > Carte son ADAT TOSlink-In > STAN Retour

C'est sûr, c'est un peu plus fourni…

5 ) Si vous avez ce qu'il faut en nombre de sorties mais n'avez pas suffisamment d'entrées dans votre carte son (analogique ou S/PDIF), 4 par exemple, vous pouvez utiliser un petit mixeur "Ligne" pour sommer les sorties des effets — en rack, genre Alesis MultiMix 8 Line, ART MX822, Rane SM82 S, Roland M-120, Rolls RM203x, Samson SM10, Tascam LM-8ST ou Behringer RX1602, ça ne prend pas beaucoup de place et se loge mieux avec les multi-effets —. Vous récupérez la sortie stéréo (L + R) de cette mixette que vous branchez sur deux entrées de votre interface audio (3 et 4 par exemple) :

STAN Envoi > Carte son Ana-Out(1~n) > Effet(1~n) Ana-In > Effet(1~n) Ana-Out > Mixeur(1~n) Ana-In > Mixeur(Main) Ana-Out(L-R) > Carte son Ana-In(3-4) > STAN Retour

Mac talk ATTENTION ! dans ce cas il y a double conversion… A vous de voir si le son (signal) n'est pas trop dégradé en faisant comme ça…

6 ) Si vous avez un mixeur numérique S/PDIF compact genre MUTEC MC-4 ou Roland M-1000 (la majorité des multi-effets on une connexion S/PDIF), vous pouvez utiliser celui-ci comme sommateur de vos effets externes. La sortie de ce mixeur numérique revient dans la STAN via l'entrée S/PDIF de votre interface audio.

STAN Envoi AUX > Carte son Ana-Out(1~8) > Reverb(1~4) Ana-In > Reverb(1~4) Dig-Out > Mixeur Num S/PDIF-In(1~4) > Mixeur Num Sum-S/PDIF-Out > Carte son S/PDIF-In > STAN Retour AUX

Là c'est pas mal du tout…

Avec ma carte son Focusrite Scarlett 18i20 j'utilise le mixeur numérique Roland M-1000 afin de sommer les sorties S/PDIF de mes périphériques qui retournent dans la STAN. Le M-1000 permet de mixer des entrées numériques ayant des fréquences d'échantillonnage différentes (fonction SRC). C'est bien pratique car mes multi-effets ne travaillent pas tous aux même fréquences. L'exception vient de l'Ensoniq DP/2 qui ne dispose pas d'une interface numérique intégrée. Je suis sauvé par l'entrée "Analog Input" de la Roland M-1000. La sortie analogique du DP/2 est alors sommée aux sorties numériques de la MPX1, SRV-3030D et M2000.

ANCIENNE SOLUTION UTILISÉE

7 ) Si, comme moi, vous avez plus de 4 ou 5 sources stéréo, l'utilisation du Roland M-1000 n'est alors plus possible. J'utilise un mixeur ligne analogique Behringer RX1602 que j'ai branché sur mon convertisseur A/N – N/A Behringer SRC2496 pour revenir en numérique dans la STAN via l'entrée S/PDIF de mon interface audio, comme je le faisais avec le mixeur M-1000. Ça m'évite de redéfinir les chemins dans ma STAN.

STAN Envoi AUX > Carte son Ana-Out(1~n) > Reverb(1~n) Ana-In > Reverb(1~n) Ana-Out > Mixeur Ana-In(1~n) > Mixeur Ana Sum-Out > Converto Ana-In > Converto S/PDIF-Out > Carte son S/PDIF-In > STAN Retour AUX

Avec ma carte son Focusrite Scarlett 18i20 et l'interface ADAT® Behringer ADA8200 j'utilise le mixeur analogique Behringer RX1602 afin de sommer les sorties analogiques de mes périphériques d'effet qui retournent dans la STAN. Sont branchés sur le mixeur ligne l'Ensoniq DP/2, le MPX1, la SRV-3030D , le M2000, le Sony DPS-V77 et le SPL Vialiser Mk2. Oui, un enhanceur peut être utilisé en auxiliaire.

NOUVELLE SOLUTION EN PLACE (05/2016)

Focusrite Scarlett 18i20

sheckmark Voir la page sur les patchbays.

sheckmark Voir la page sur les connexions numériques.

Configuration dans le séquenceur

Après avoir connecté physiquement vos périphériques à votre carte son — ou son interface ADAT —, il faut router logiciellement les Input et Output pour que le séquenceur audionumérique les "voit". Dans mon cas, la Focusrite Scarlett 18i20 a été configurée afin de router convenablement les entrées et sorties natives, sans utiliser l'ADAT. Les sorties monitoring et sorties casque 1 et 2 sont assignées aux "Line Output 1" et "Line Output 2".

Mac talk Mes départs auxiliaires sont stéréo. Ce qui veut dire que j'ai besoin de 8 sorties pour mes 4 multi-effets. Autant ne pas se priver de certains effets qui ne sont réellement intéressants qu'en stéréo.

Ensuite, dans Pro Tools, j'ai assigné les entrées et sorties physiques :

  • Départ AUX Output 3 & 4
  • Branchement Sorties 3 & 4 dans l'entrée L & R de l'effet
  • Sommation sorties des effets dans un mixeur numérique et retour par les entrées 9 & 10
  • Retour AUX Input 9 & 10
Exemple de routage dans Pro Tools 10

J'ai créé 4 bus stéréo que j'ai mappé sur 4 chemins de sortie stéréo "SEND" indépendants. Ces 4 sorties stéréo entrent dans 4 multi-effets. Chaque sortie numérique des multi-effets entre dans le mixeur ligne Roland M-1000. La sortie stéréo de la M-1000 entre en S/PDIF dans la Scarlett 18i20 qui est assignée à l'entrée "Input 9-10" d'une piste auxiliaire de Pro Tools (sommation des 4 effets externes).

Voir à partir de la page 106 et 1031 et suivantes du guide de référence en français de Pro Tools 10.2

Recall et automation

Ne serait-ce que pour assurer le "Recall" (rappel de configuration), je vous conseille de connecter en MIDI vos boîtes d'effets afin de pouvoir rappeler le programme approprié utilisé dans votre mixage grâce au "Program Change". Si vos connaissances en pilotage MIDI ne s'arrête pas au simple changement de programme, vous pourrez alors interagir avec les paramètres de la réverbe par les contrôleurs continus (CC, "Controller Change"), les RPN et NRPN, voire par les "System Exclusive" ("SysEx"), pour enregistrer des automations sur une piste MIDI dédiée à l'effet. Pour maitriser ce pilotage, il faudra vous plonger dans les spécificités MIDI de chaque machine…

sheckmark Voir la page sur les connexions branchements MIDI.

Si vous utilisez des périphériques entièrement analogiques, une feuille de "Recall" manuel sera rédigée pendant la session de mixage.

Ma feuille Session Recall de l'APHEX 104 pdf (60 Ko)
Ma feuille Session Recall de l'APHEX 107 pdf (774 Ko)
Ma feuille Session Recall du SPL Stereo Vitalizer Mk2 pdf (64 Ko)

Compensation de latence

La fonction de compensation de latence (appelée aussi compensation de retard) préserve l'alignement temporel avec phase cohérente entre les pistes dont les plug-ins présentent des différences au niveau du délai, les pistes comportant des chemins de mixage différents, les pistes utilisants des périphériques externes. A cause de ces allez-retour dans les effets externes et des temps de traitements numériques liés, il faudra peut-être spécifier ce retard dans votre STAN afin de compenser ce décalage. Si votre séquenceur dispose de la fonction "Auto Offset" ou dans Pro Tools "Automatic Delay Compensation" (ADC) utilisez-là ("Setup / Playback Engine" ou "Configuration/Moteur de lecture"). Par contre, s'il n'en dispose pas, vous devrez déterminer vous même le temps (milli-secondes ou nombre de samples) à appliquer.

Pro Tools - Compensation de Delai

Mesurer manuellement le retard

Pour mesurer manuellement le retard, prenez une piste avec un son percussif, genre grosse caisse par exemple, routez la sortie de cette piste dans l'entrée du périphérique externe (en mode bypass). Sur une autre piste, enregistrez la sortie de votre périphérique. Vous pourrez ainsi voir le décalage provoqué par les interfaces et conversions successives. Zoomez et placez les locators en début de chaque attaque sur vos deux pistes, et lisez la longueur (l'écart en Samples ou milli-secondes) dans l'afficheur de longueur entre les locators (généralement dans la fenêtre de transport). La différence correspond à la valeur que vous devez entrer en tant que décalage de retard de votre insert matériel. En dessous de 5 milli-secondes, ne perdez pas de temps à chercher à compenser, ce n'est pas perceptible.

Retard à compenser
Les indications de marques et modèles qui figurent dans cette page sont données à titre d'information sans aucun but publicitaire. Les marques déposées sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.

sheckmark Voir mon schéma général du menu "Introduction" .


Présenté par Jenfi Home.
Copyright © 2001-2017 Jean-Philippe Mamosa.
Toutes les photographies, sons, programmes, marques déposées et les logos sont propriétés de leurs détenteurs respectifs.
Page modifiée il y a 1 an, un lundi à 21h49mn.