Jenfi Home-Studio

 

EDIROL PCR-500

USB MIDI Keyboard Controller

Edirol PCR-500

Avant de choisir l'Edirol PCR-500, j'avais recensé mes besoins. Mes critères de choix d'un nouveau clavier de commande ont été d'avoir suffisamment de boutons — et touches — assignables à volonté ainsi que la possibilité de programmer des commandes via les "System Exclusive" (SysEx). Et que celui-ci permette une bonne expressivité au travers d'une vélocité réglable et avec l'implémentation de l'Aftertouch. Concernant ce dernier point, la recherche d'un clavier de commande avec Aftertouch polyphonique (Polyphonic Key Pressure) fut infructueuse, car si la fonction est bien normalisée elle n'est plus mise en œuvre (en 2008). L'Aftertouch, lorsqu'il est conçu sur un clavier, est simplement du type "canal" (Channel Pressure). Il porte aussi le nom d'Aftertouch monophonique. En effet, la pression sur une seule touche influence toutes les notes jouées, contrairement au type "polyphonique" qui impacte uniquement la note sur laquelle la pression est plus forte. Par le passé, Roland avait produit le A-50 et le A80 avec l'Aftertouch polyphonique. Ensoniq l'avait implémenté sur ses synthétiseurs ainsi que Yamaha sur le CS80, par exemple… Les claviers maître ayant l'Aftertouch — monophonique — d'implémenté ne sont pas nombreux. Par exemple, l'E-Mu Xboard 49, le CME UF50, le M-Audio Axiom 49 et bien sûr l'Edirol PCR-500 disposent de cette fonction. Le PCR-500 tire profit d'une entrée MIDI IN “mergeable” avec les messages MIDI issus du clavier et des contrôleurs du PCR lui-même. Mais le “plus” est que cette fusion des données MIDI peut être routée sur les sorties virtuelles en USB (PCR-1 et PCR-2) ou sur la MIDI OUT (la prise DIN). Ce dernier détail est moins courant, les constructeurs préféfant privilégier la fusion MIDI sur l'USB. Est-ce techniquement plus simple ?…. Après réflexion sur le "pour" et le "contre", mon choix s'est porté sur le PCR-500.

Le PCR-500 est un clavier de commande MIDI de quatre octaves qui remplit la fonction de clavier maître et celle de contrôleur MIDI. Il est le successeur du PCR-M50. Le clavier du PCR-500 est sensible à la vélocité et à l'Aftertouch. La sensibilité à la vélocité n'est pas réglable en continu comme cela se pratique. Elle se règle sur trois niveaux et suivant quatre courbes de réponse (linéaire, deux variations rapides, variation lente). La valeur de vélocité des notes varie généralement en fonction de la force avec laquelle on joue sur le clavier. Si on veut, on peut spécifier une vélocité fixe indépendante de la force de frappe sur le clavier. L'Aftertouch c'est la pression exercée sur le clavier permettant de modifier un ou plusieurs paramètres : ouverture de filtre, vibrato, etc. La variation de la pression fait varier la valeur du paramètre. L'Aftertouch permet sur certains instruments de moduler le son (par exemple un vibrato ou le timbre) si cette fonction est implémentée. Ainsi, tous mes expandeurs répondent à ce paramètre sur le mode "Channel Pressure" et "Polyphonic Pressure". Dommage que le clavier du PCR-500 ne gère pas l'Aftertouch polyphonique. Son “simple” Aftertouch de canal (c'est à dire qu'il influence toutes les notes jouées sur le canal MIDI) est bien plus jouable que sur le PC-200 MkII Roland sur lequel il fallait assigner l'AT au potard "DATA ENTRY". Comme pour la vélocité, la sensibilité de l'Aftertouch est réglable selon quatre courbes (même profils). La modulation (vibrato) et le bender (hauteur de son) se font par le “classique” joystick à la Roland. J'aurai aimé avoir deux molettes façon Moog, comme cela s'était fait sur les claviers maître A-50 et A-80 produits par Roland fin des années 80. Le clavier du PCR-500 est utilisable sur deux canaux MIDI qu'Edirol a baptisé "LOWER" et "UPPER". Soit on sépare le clavier en deux parties (Split) en définissant un point de séparation, soit on superpose ces deux parties (Layer) dans un mode appelé "Dual" par Edirol. Le PCR-500 se comporte alors comme un double clavier avec deux canaux MIDI distincts. Il faut utiliser les boutons [UPPER] et [LOWER] pour basculer entre la partie supérieure et la partie inférieure pour y effectuer des réglages. Les messages MIDI (notes, Aftertouch, Bender, pédale, changement de programme) sont indépendants puisqu'ils sont transmis sur deux canaux MIDI différents spécifiés pour le mode DUAL ou SPLIT. Les réglages de changement d'octave (Octave Shift) peuvent être effectués indépendamment pour chaque partie et sont conservés pendant que je joue.

Toute la connectique est rassemblée sur le coté gauche : jack pour alimentation 9V CC externe, prise USB, MIDI IN, MIDI OUT, pédale "Sustain", pédale d'expression. On y trouve aussi le commutateur à glissière trois positions pour l'alimentation du PCR-500 (DC–OFF–USB), l'interrupteur "MIDI MERGE" (ON–OFF), et une encoche de sécurité afin d'immobiliser le clavier avec un câble antivol Kensington™. La pédale de "Sustain" est du type à contact fugitif sur jack TS. Et la pédale d'expression est du genre “pédale de volume” sur jack TRS. Je trouve l'interrupteur à glissière pour allumer et éteindre le PCR-500 minuscule et pas pratique du tout. De plus, il n'est pas facile d'accès “coincé” entre le jack d'alimentation 9V et la prise USB… Un véritable commutateur — “à bascule” 3 positions "ON–OFF–ON" — placé sur l'avant ou l'arrière aurait été plus commode… 

Coté contrôleurs, je suis plus gaté qu'avec le Photon 25 Alesis. Le PCR-500 dispose de 50 contrôleurs (50 contrôles MIDI) répartis sur 9 touches à voyant, 18 pads, 18 potentiomètres, les entrées pédale de sustain et d'expression, le bender, le vibrato (modulation), et l'Aftertouch. Les 9 sliders et les 9 boutons rotatifs permettent d'agir sur suffisamment de contrôleurs continus sans avoir a changer d'assignation à tout bout de champ. A noter que pour les adeptes des orgues à tirettes, on peut configurer les huit faders plus le slider général pour émuler les fameux neuf "drawbars" (tirettes harmoniques) des orgues à roues phoniques. C'est dommage que l'afficheur ne soit qu'à 4 caractères, façon radio-réveil. L'affichage de codes et autres mnémoniques oblige à consulter le manuel dans les débuts, et à y revenir par la suite pour les fonctions moins courantes. Le PCR-500 gère les CC standards ainsi que les RPN et NRPN ("Registered" et "Non-registered Parameter Numbers"). Je peux affecter à un contrôleur un message RPN ou NRPN. Avec le PCR-500 je peux assigner à un contrôleur la fonction de réglage de la vitesse de l'horloge MIDI (Tempo BPM de 20 à 250, voir page 50 du manuel). Le PCR-500 permet de saisir des messages "System Exclusive" (SysEx) court, comme peut le faire le Novation Remote 49, par exemple. Il y a quatre modes d'utilisation des Sysex dont le premier dit "Basic" et "Advanced 2" gère une variable sur un octet (message système temps réel, requête d'accordage). Les modes Advanced 3 et 4 permettent d'affecter un message libre de 24 octets maximum (cf. page 35). Le PCR-500 peut calculer automatiquement une somme de contrôle (checksum) dans un message SysEx et insérer le résultat obtenu dans le message. Pour utiliser cette fonction, il faut spécifier l'emplacement où le calcul du "Checksum" doit être inséré en procédant comme indiqué page 38. Il est également possible de sélectionner le type de total de contrôle. Il y a des exemples dans le manuel… souriant

La construction est soigneuse, et la carrosserie en plastique — de couleur gris antracite — est bien ajustée et semble solide. Le panneau central regroupant les contrôleurs — potards et simili-pads — en imitation “Alu Brossé” est d'un effet des plus kitsch et cheap (ça se sent sous les doigts). Je préférais le panneau de la série PCR-M qui était dans le même ton que le reste de la tôlerie. Le clavier au toucher "synthé" est très agréable à jouer. Les réglages prédéterminés de la sensibilité de la vélocité et de l'Aftertouch ne sont pas frustrants. Les différents paliers de sensibilité sont bien répartis. La manœuvre des potentiomètres rotatifs et rectilignes indique qu'un soin tout particulier a été prit pour le choix de ces composants. Quant au potentiomètre sans fin "VALUE", celui-ci est du type cranté. La course du joystick lorsqu'on le pousse pour activer le vibrato est plus longue que sur le PC-200 et permet ainsi d'avoir plus de finesse dans son utilisation. Son toucher “caoutchouteux” est agréable. Les différents réglages MIDI courant affectés au contrôleurs peuvent être sauvegardés dans une des seize mémoires que contient le PCR. Edirol utilise le terme « Control Map » pour désigner cette mémorisation. Enfin, l'afficheur et les voyants des touches s'assombrissent après quelques secondes de non utilisation du PCR-500; c'est normal. Y a-t-il une réelle gestion intelligente et économique de l'alimentation ?…

sheckmark Les PCR sont livrés avec un CD-ROM contenant le logiciel PCR Editor pour l'édition des « Control Map »  (sous Windows 2000, Windows XP et Mac OS X), ainsi qu'un package “Cakewalk Production Plus Pack” comprenant Sonar LE, Project 5 LE et Dimension LE (uniquement sous Windows).


Caractéristiques techniques

Date de commercialisationJan 2007
Nombre de touches du clavier49
"toucher léger"
Switch d'octave / étendueOUI, −4/+5 octaves
DynamiqueOUI
Sensibilité de la vélocité réglable3 sensibilités × 4 courbes
AftertouchCanalOUI
3 sensibilités × 4 courbes
PolyphoniqueNON (*)
Molette(s)NON
JoystickOUI
(Bender et Vibrato)
Touch Pad16
Entrée pédale SustainOUI
(type DP-2, BOSS FS-5U)
Entrée pédale ExpressionOUI
(EV-5, EV-7)
Afficheur4 caractères
7 segments LED
Nombre de faders/sliders9 + 1 crossfader
Nombre de potentiomètres rotatifs9 à 270°
Nombre d'alpha-dial1 (Value)
Nombre de boutons poussoir/interrupteur22
Bouton “PANIC” (All Notes Off)OUI
(appui simultané sur [EDIT] et [PRM MUTE])
Touche “SNAPSHOT” (transmission de tous les réglages)OUI
(appui simultané sur [PRM MUTE] et [OCTAVE -])
Touches de transport (MMC)OUI (à programmer)
Entrées audio analogiqueNON
Sorties audio analogiqueNON
Entrée audio numériqueNON
Sortie audio numériqueNON
MémoireOUI
Patches (presets/programmables)0/16
(appelée “control map”)
MIDIOUT (1) / IN (1)
(avec switch MIDI Merge)
USBInterface MIDIOUI (type B)
Version minimale1.1
Systèmes d'exploitation compatiblesWindows XP - Mac OSX
Pilote(s)OUI
Editeur de Control Map
(PCR Editor)
FireWire (IEEE-1394)NON
AlimentationUSB ou transfo 9V CC (non fourni)
Interrupteur "Marche/Arrêt"OUI
sur la face gauche
(sélecteur DC – OFF – USB)
Dimensions839 x 251 x 91 mm
Poids3,8 Kg
OptionsPédale de sustain
Pédale d'expression
Transfo BT

Le PCR-500 a 4 octaves. Il existe en 2 octaves et demi (32 touches) sous le nom de PCR-300 et en 5 octaves sous la rérérence PCR-800 (61 touches). Tous ces claviers sont sensibles à la velocité et à l'Aftertouch. Ils ont le même panneau de commande, la même connectique et les mêmes possibilités de programmation.


(*) Aftertouch Polyphonique :

Sur certains forums ou sites Internet, il est dit ou écrit que les claviers de la nouvelle série PCR Edirol sont dotés de l'Aftertouch polyphonique (Polyphonic Key Pressure). C'est faux, archi faux!!! Le clavier n'envoie que l'Aftertouch de canal (Channel Pressure). Ce ne sont que les contrôleurs "Pad" [A1]-[A9] ou [B1]-[B9] qui peuvent être programmés pour émettre la pression de note. Pour cela il faut être en mode Edit "Affectation d'un message Aftertouch, Advanced 2 ou 3", et entrer un numéro de note à assigner au contrôleur (voir page 24 du manuel).

▶ Je n'ai pas encore trouvé comment pouvoir exploiter — musicalement — cette possibilité…

crayon La prise MIDI IN peut-être mergée aux messages du PCR-500 grâce à un interrupteur situé à coté des prises MIDI. La fusion des messages est envoyée sur l'un des deux ports USB (PORT 1 ou PORT2) ou sur la prise MIDI OUT (voir page 57 du manuel utilisateur en français).

crayon Grâce aux "System Exclusive" (SysEx) programmables sur le PCR-500, j'ai pu configurer les touches de transport [L1] à [L4] (sous l'alpha-dial "Value") au standard MMC (MIDI Machine Control). Ainsi je peux piloter Pro Tools (ou tout autre séquenceur répondant à cette norme). Ces touches ont les pictogrammes de touches de transport de sérigraphiés au dessus d'elles. La fonction MMC n'est malheureusement pas abordé dans le manuel du PCR-500 ! Une recherche sur le Net s'est donc imposée…

/!\ Fonction H-ACTIVITY (ON/OFF) : Activez cette fonction (ON) lorsque vous utilisez le PCR avec certaines applications telles que Pro Tools LE. Lorsque cette fonction est activée, « PCR 2 » (c'est-à-dire un des deux ports virtuels par USB) envoie « 90 00 7F » à intervalles d'environ 500 ms. Je n'ai pas trouvé à quoi ça servait…

/!\ Les contrôleurs sont tous programmés, à quelques exceptions près, avec le canal MIDI de spécifié. Les contrôleurs ne prennent pas en compte le canal MIDI actif de sélectionné sur le PCR via la touche [MIDI CHANNEL] située à coté du bouton VALUE. Ce qui oblige à programmer 16 fois la même touche ou bouton pour les 16 canaux…
Toutefois, lorsque le réglage « OMNI » est activé ("ON"), tous les messages sont transmis sur le canal actif.

crayon Le canal MIDI actif du clavier n'est pas utilisé pour les contrôleurs si le réglage « OMNI » est sur "OFF". Ceux-ci on leur propre canal MIDI. Cette différence est utilisable lorque l'on veut modifier à la volée les paramètres d'un séquenceur ou d'un synthétiseur qui n'est pas sur le même canal que celui du PCR sur lequel on peut être en train de faire un solo ou jouer un contre-chant. C'est envisageable lors d'une prestation scénique…

/!\ Le PCR-500 ne fonctionne pas sur piles ou batteries. Son alimentation se fait exclusivement par la prise USB ou la prise jack sur laquelle on branche un adaptateur secteur 220-230V en 9 volts CC 300 mA (genre Roland PSB-230EU).

MacTalkChargeur USB J'ai essayé d'alimenter le PCR-500 avec un chargeur secteur USB (le même que celui pour les téléphones mobiles ou les baladeurs). En branchant une telle alimentation sur l'entrée USB du clavier, le clavier semble fonctionner mais aucun message ne sort par la prise MIDI OUT. Cette solution n'est donc pas viable. La connexion de l'USB fait transiter les messages MIDI obligatoirement par cette prise. On ne peut donc pas utiliser simplement la prise USB pour alimenter le PCR-500 tout en utilisant la MIDI OUT physique.


Voir le Manuel utilisateur du PCR-500 pdf (4,6 Mo) FR

Voir la procédure de test et reset du PCR-500 (la série PCR).

Voir la table des “Control Change” MIDI (Continuous Controller).

MacTalk J'ai remplacé le Photon 25 et le PC-200 MkII par le PCR-500 qui cumule les fonctions et avantages des deux. J'ai gagné de la place.


Présenté par Jenfi Home.
Copyright © 2001-2017 Jean-Philippe Mamosa.
Toutes les photographies, sons, programmes, marques déposées et les logos sont propriétés de leurs détenteurs respectifs.
Page modifiée il y a plus de 1 an, un lundi à 22h24mn.