Jenfi Home-Studio

 

BEHRINGER SRC2496

Ultramatch Pro

BEHRINGER SRC2496

Le Philips CDR870 ne disposant pas d'entrées analogiques symétriques, je me suis dis que je devais perdre en qualité en utilisant la connexion asymétrique. Les liaisons entre la table de mixage, le denoiser Roland SN-700, le compresseur-limiteur dbx DDP, l'enhancer SPL Vitalizer MK2 et les moniteurs actifs Prodipe Pro8 se font bien en symétrique. Là où c'est em***ant, c'est le câble entre l'enhancer et l'enregistreur qui est asymétrique. Sur ce type de liaison il y a bien plus de bruit de fond (souffle nettement audible). Mon enregistreur numérique a bien une entrée et une sortie au format numérique à la norme S/PDIF mais il n' a pas d'interface numérique sur l'enhanceur (appareil entièrement analogique). Des convertisseurs analogique-numérique (et vis et versa), il en existe pour toutes les bourses. J'ai choisis le SRC2496 pour une question de budget. Plus cher il y a, par exemple, l'Apogee Mini-Me, le MindPrint AN/DI pro ou le RME ADI-2 (tous trois avec d'autres ou plus de fonctionnalités), ou le M-Audio Flying Cow plus simple (limité) que le SRC2496 (voir aussi la page "Les préamplis" de l'onglet "Débuter"…). L'Ultramatch Pro SRC2496 est spécialisé dans le changement de format — analogique à numérique et numérique à analogique — et l'échange de signaux numériques entre machines possédant des fréquences d'échantillonnage, des résolutions et des formats différents — de S/PDIF à AES/EBU et réciproquement — ou des connexions différentes — S/PDIF optique et S/PDIF coaxial. Ses sorties travaillant simultanément, on peut utiliser le SRC2496 comme une triplite numérique. J'ai mis un câble XLR symétrique entre l'Ultramizer et le SRC2496. La connectique du panneau arrière du SRC2696 est très complète. Et les connecteurs optiques (S/PDIF) sont équipés de volets d'obturation à rappel automatique. Quand on connait la sensibilité à la poussière de ces connecteurs, on apprécie… L'ultramatch dispose d'une entrée de synchronisation de type WordClock pour se synchroniser par verrouillage de phase (PLL) afin d'avoir un jitter très réduit. Sinon, la synchro s'effectue au travers du flux AES3 ou S/PDIF s'il n'y a pas de conversion d'effectuée (voyant <INTERNAL> éteint). Les entrées et sorties numériques du SRC2496 sont symétrisées par transformateur et ne sont pas court-circuitables. C'est pourquoi les ronflements issus de problèmes de masse sont impossibles, même quand on utilise les connecteurs Cinch/RCA. De plus, le système sans masse des connecteurs numériques permet de travailler aussi avec des adaptateurs, par exemple pour amener le signal de sortie Cinch du SRC2496 vers l'entrée XLR d'une autre machine. Contrairement aux connecteurs numériques, les embases analogiques ne bénéficient pas d'isolation galvanique mais sont symétriques afin d'exclure tout problème de boucle de masse. Il y a une prise casque en façade qui peut se révéler bien pratique. On peut assigner au casque aussi bien l'entrée analogique que la sortie analogique grâce à la touche [SOURCE]. La sortie analogique reste toujours active quand on alimente l'appareil via l'une des entrées numériques. Le signal analogique possède un niveau nominal professionnel de +4dB en sortie. Lorsque le SRC2496 est en mode conversion A/N et N/A, le signal numérique entrant n'est routé sur la sortie analogique que lorsque le voyant <DIG IN> est allumé via la touche [CLOCK] de la section de sortie. En mode A/D & D/A CONV (la touche [MODE]), le SRC2496 offre la possiblilité d'utiliser simultanément une entrée numérique et les entrées analogiques (conversion parallèle A/N et N/A). On peut également modifier la fréquence d'échantillonnage d'un signal numérique entrant. Par exemple, on peut entrer en 48kHz (sortie d'un DAT) et sortir en 44,1 (entrée d'un enregistreur CD-DA). Le SRC2496 peut convertir de 32 à 96kHz. Pour la conversion, le voyant <INTERNAL> doit être allumé via la touche [CLOCK]. Les entrées et sorties analogique du SRC2496 sont sur XLR symétriques afin d'avoir une bonne qualité du signal. Toutefois, on peut relier les entrées du SRC2496 à un appareil délivrant un signal asymétrique (carte son, synthétiseur, auxiliaire de console, etc.). De même, on peut brancher les sorties du SRC2496 à des entrées asymétriques (ampli hi-fi, magnéto K7, MD, etc.). Il faut réaliser alors des câbles XLR asymétrique en “strappant” les broches 1 et 3 (de l'XLR…). Le SRC2496 me permet, entre autres, de brancher le second processeur d'effet du REV2496, par exemple. Il n'y a pas que dans les studios professionnels que l'on peut être confronté à des situations nécessitant l'utilisation du SRC2496. Les problèmes spécifiques aux liaisons S/PDIF entre optique (fibre TOSlink) et cuivre (coaxial RCA), la suppression du bit SCMS, la conversion d'une fréquence d'échantillonnage ne sont pas des cas rares en home-studio. Et dans bien des cas, la qualité des convertisseurs AKM du SRC2496 dépassera celle d'une carte son d'entrée de gamme. Le SRC2496 est le couteau suisse du home-studioïste moderne…

Caractéristiques techniques

Date de commercialisation2003
Présentationrack 1U
AlimentationInterne, interrupteur face avant
Fréquence d'échantillonnage32, 44.1, 48, 88.2, 96 kHz
Résolution16, 20, 24 bits
Nombre d'algorithmes2: S/PDIF, AES/EBU
Types d'algorithmeConvertisseur A/N & N/A 24 bits/96 kHz, suréchantillonnage 128/64x AKM® Delta-Sigma
Patches (presets/programmables) -
Afficheur2 bargraph à 8 LED
voyants de fonction à LED
Nombre de potentiomètres2 (niveau du signal sur l'entrée analogique, sortie casque)
Nombre d'alpha-dial0
Nombre de boutons poussoir/interrupteur10
Entrées audio2 XLR symétrique
Sorties audio2 XLR symétrique
Entrées numériqueXLR et RCA (symétrisées par transformateur),
TOSlink (optique),
WordClock (synchronisation)
Sorties numériqueXLR et RCA (Symétrisées par transformateur),
TOSlink (optique)
MIDINon
Stockage externe -
OptionsNon
Compatibiliténormes numériques AES/EBU (AES3) et S/PDIF

Autres caractéristiques techniques

La touche [COPY] :

On peut modifier le statut du code anti-copie dans le flux de données émis grâce à la touche [COPY].

▶ Cette option concerne la norme S/PDIF uniquement, le code SCMS (Serial Copy Management System) n'existant que sous ce format. Concernant la norme professionnelle AES/EBU, les copies numériques ne posent aucun problème.

▶ Behringer rappelle que, bien que l'appareil permette de supprimer le code anti-copie des enregistrements, il est interdit d'enfreindre les droits d'auteur et de reproduction ! L'ULTRAMATCH n'a pas été conçu pour la création de copies pirates.

cf. page 5 du manuel français du SRC2496 version 1.2 de juin 2004, notification également présente dans les manuels édités dans d'autres langues.

L'ULTRAMATCH PRO SRC2496 est le successeur du SRC2000.

sheckmarkLorsque j'utilise la conversion vers S/PDIF, les indications de niveaux affichées sur les vumètres du SRC2496 et du CD870 concordent (concordance toute relative car les échelles représentées sont différentes). Cette “étalonnage” est, pour moi, signe de qualité et de sérieux.

sheckmark Le SRC2496 résoud aussi tous les problèmes d'incompatibilité entre les appareils AES/EBU, SPDIF coaxial et S/PDIF optique quels que soient leurs taux d'échantillonnage et la résolution d'origine et de destination : 32, 44.1, 48, 88.2 et 96 kHz en 16, 20 et 24 bits.

crayon Behringer conseille d'activer la fonction Dither pour raccourcir la longueur de mot numérique, par exemple pour réduire un signal 24 bits en 16 bits afin d'en faire une copie sur DAT, CD ou MD. Cela permet de limiter à un niveau inaudible les distorsions engendrées par l'ignorance des bits supplémentaires.

crayon Le SRC2496 est équipé de convertisseurs AKM® — modèles AK5393 (AD-converter) et AK4393 (DA-converter) — dont la qualité n'est plus à démontrer. AKM® fournit des convertisseurs A/D et D/A pour Alesis, Focusrite, M-Audio, MindPrint, Presonus, SPL ou TL Audio, par exemple.

/!\ En convertissant de S/PDIF (IEC-958-II) vers AES/EBU (AES3-1992 et AES-3id-1995 standard), le code SCMS doit être enlevé du flux numérique parce qu'il n'existe pas dans le protocole AES/EBU. En convertissant d'AES/EBU (AES3-1992 ou AES-3id-1995 standard) vers S/PDIF, le SRC2496 ne permet pas de contrôler le bit SCMS dans le flux numérique sortant parce que la touche [COPY] est inopérante dans ce cas là. Sur un signal AES/EBU entrant, les voyants <COPY> et <ORIG> — de la section de sortie, partie droite du panneau du SRC — s'allument ou s'éteignent lorsque je presse plusieurs fois le bouton [COPY] (la séquence se trouve page 5 § 28 du manuel), comme si les différents états du statut SCMS étaient bien actifs et répercutés sur le signal S/PDIF sortant; ce qui n'est pas du tout le cas. Cette fonctionnalité est pleinement opérationnelle sur le convertisseur numérique M-Audio CO3.

/!\ Le format ADAT® n'est pas pris en charge par l'ULTRAMATCH PRO et ne peut donc être ni accepté ni converti. Les convertisseurs A/D–D/A Frontier Tango 24, Behringer ADA8000 ou Presonus DIGIMAX D8 s'acquittent de cette tâche. Quant au convertisseur Alesis AI-1, il transforme le format ADAT® vers l'AES3 (AES/EBU) ou S/PDIF, et réciproquement.

Voir le Manuel utilisateur du SRC2496 pdf (2 Mo) EN

Ouvrir une fenêtre d'info sur les différences entre le format S/PDIF et l'AES/EBU.

Ouvrir une fenêtre d'info sur le Word Clock et la fonction de l'horloge de référence.

MacTalk Si vous recherchez uniquement un simple convertisseur S/PDIF coaxial-optique (bidirectionnel), il existe ce genre d'adaptateur peu onéreux chez plusieurs fabricants. Chez M-Audio il y a le CO2, chez Fostex il y a le COP-1, par exemple.

MacTalk Si vous souhaitez en savoir plus sur le format S/PDIF et AES/EBU, cliquez ICIEN


Présenté par Jenfi Home.
Copyright © 2001-2017 Jean-Philippe Mamosa.
Toutes les photographies, sons, programmes, marques déposées et les logos sont propriétés de leurs détenteurs respectifs.
Page modifiée il y a plus de 1 an, un mercredi à 20h39mn.