Jenfi Home-Studio

 

APPLE Mac mini

Printemps 2005

APPLE Mac mini

logo Apple bleu Instigateur du concept de machine miniature avec le Cube sorti en juillet 2000, Apple avait depuis laissé s'abattre la vague des Mini-PC sans trop réagir. En ce début d'année 2005, la firme à la pomme décide de changer d'attitude et le moins que l'on puisse dire est qu'elle le fait avec panache. Particulièrement élégant, peu volumineux et peu gourmand en électricité, le Mac mini est une machine hors norme. Son silence et son exceptionnelle finition le placent encore un cran au-dessus des meilleurs Mini-PC disponibles sans qu'il soit possible de lui trouver d'équivalent. Conçu pour faire face aux besoins de la majorité des utilisateurs, le Mac mini est étonnamment puissant et complet compte tenu de son encombrement. Rares sont les domaines qui lui restent complètement fermés. C'est le cas par exemple des applications de montage vidéo pour lesquelles la carte graphique ATI Radeon 9200 avec ses 32 Mo n'est pas du tout adaptée (manque de puissance).

APPLE Mac mini Le Mac mini propose une solution alternative aux classiques ordinateurs. Je dirai même qu'il peut compliquer l'équation avant d'acheter. Pour moins cher qu'un iMac ou même un eMac, le Mini offre des performances honorables et la possibilité du choix sur les composants périphériques. Ainsi, vous pourrez prendre un grand et beau moniteur 23 pouces si ça vous fait plaisir. En ce qui me concerne, j'ai choisi un LCD 17" Acer AL1751ms en connexion DVI (numérique) dont les performances sont intéressantes. De plus, son élégant pied en alu se marie à merveille avec le mini. Et j'ai prit le clavier et la souris Apple dont l'esthétique me plaît. Le clavier étendu USB Apple a l'avantage d'incorporer un hub deux ports USB (1.1). Ce qui me permet de brancher la souris dessus et éventuellement un USB Flash-Disk (appelé aussi « clé USB »), et ainsi libérer le deuxième port USB (2.0) du mac mini pour d'autres périphériques connectés via un hub externe.


Caractéristiques du Mac mini à 1,25 GHz



Apple OS X TigerApple OS X Aqua Le système d'exploitation Mac OS X (dire “dix”) repose sur UNIX (FreeBSD). Mac OS X intègre sa puissance dans une interface utilisateur à la fois intuitive et séduisante. Répondant au nom d'Aqua, l'interface Mac OS X présente des barres de titre en métal brossé, des boutons aux couleurs vives qui signalent immédiatement leurs fonctions et des icônes d'un tel réalisme qu'on pourrait presque les attraper. Conçu dès le départ pour que l'informatique devienne une seconde nature, chaque élément visuel me donne des informations importantes sur l'activité de mon Mac. Pour moi qui utilisais Mac OS 9, dit aussi “Classic”, le bouleversement des habitudes a été de courte durée. Le temps d'adaptation se résume à quelques heures (3 à 4, configuration Internet et du réseau compris) car l'aspect intuitif de OS X facilite la transition.

APPLE Mac mini connexions Dans un volume restreint, Apple a logé le minimum au niveau de la connectique. Nous retrouvons donc un port FireWire 400, deux ports USB 2.0, un connecteur DVI, une prise RJ11 (modem), une prise RJ45 (Ethernet), une sortie haut-parleurs/casque sur jack-mini, et l'indispensable connecteur pour l'alimentation. La longueur des câbles du bloc secteur laisse beaucoup de latitude dans la disposition du Mac mini. Apple fournit avec le Mac mini un adaptateur DVI-VGA afin de pouvoir brancher un moniteur analogique. Un port supplémentaire en USB et aussi en FireWire n'aurait pas été superflux… J'utilise un disque externe LaCie 200 Go "d2 Extreme with Triple Interface" que j'ai branché en FireWire. Celui-ci fait office de hub et me procure deux ports Firewire supplémentaires (dont le débit passe de 800 à 400).

APPLE Mac mini ouvert Mac mini intègre un minuscule ventilateur très discret. La vitesse du ventilateur du mac mini est asservit à la température du processeur G4. Ainsi, pendant les périodes de gros calculs, et donc de chauffe, la ventilation peut se faire entendre. Et lorsque le processeur est moins sollicité, le calme revient rapidement. Le bloc d'alimentation est heureusement dépourvu de ventilateur.

Mac talk Il est dit que la faiblesse du mini est la lenteur de son disque interne. A ce jour, je ne l'ai pas constaté. Dans le Mac mini, c'est pourtant la même technologie et presque les mêmes composants que dans un portable, comme le iBook G4. De plus, le Mac mini a été validé par Digidesign comme machine compatible pour Pro Tools LE, alors…

crayon Pour la musique, j'ai branché un Hub 4 ports (USB 2.0) sur la seconde prise USB du Mac mini. Mon interface MIDI M-Audio MIDISport2x4 ainsi que mon interface audio Digidesign Mbox sont raccordées sur ce Hub (ainsi que l'imprimante et le scanneur). La gestion de ces interfaces – dédiées à la musique – est intégralement prise en charge par le gestionnaire Apple AMS.

Mac talk J'ai remplacé mon iMac 333 par ce Mac mini 1.25 GHz fin juillet 2005. Il est donc équipé en standard de 512 Mo de RAM. C'est le minimum pour exploiter la richesse du système d'exploitation OS X 10.4, nommé "Tiger", et faire fonctionner un séquenceur audionumérique comme ProTools.
Adieu donc Cubase VST 4, Pro Tools Free et Galaxy qui ne fonctionnent pas sous Mac OS X ! D'ailleurs, il faudra que je trouve un remplacant à Opcode Galaxy…

Ouvrir la page Apple - Mac mini (original 2005) - CaractéristiquesFR 

Ouvrir la page Apple - Mac mini (original) - Ports et connecteursFR 

Ouvrir la page Apple - Mac mini (début 2006) - CaractéristiquesFR 

Ouvrir la page Apple - Mac mini (mi 2007) - CaractéristiquesFR 


Présenté par Jenfi Home.
Copyright © 2001-2017 Jean-Philippe Mamosa.
Toutes les photographies, sons, programmes, marques déposées et les logos sont propriétés de leurs détenteurs respectifs.
Page modifiée il y a 5 ans, un mercredi à 22h03mn.